La méthode BISOU

La méthode BISOU

La méthode BISOU
Lutter contre la surconsommation

Et si en 2020, on consommait mieux ? Ce n’est pas toujours facile d’acheter en vrac, bio, responsable, équitable ou bien encore en circuit court. Qu’à cela ne tienne, il existe un moyen infaillible pour faire un geste pour la planète et lutter contre la surconsommation autrement. Et vous n’aurez aucune excuse pour y échapper, puisque tout se passe... dans votre tête. On l’appelle la méthode BISOU.
Imaginée par Marie Lefèvre et Herveline Verbeken, auteures de l’essai J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque, la méthode BISOU est imparable pour éviter les achats compulsifs. Ce moyen mnémotechnique redoutable en cinq étapes permet en effet d’évaluer, avant chaque dépense, si celle-ci est vraiment indispensable. Voici donc les cinq questions à vous poser pour sauver la planète autant que votre porte-feuille. 

1. B comme Besoin 
"Quel est mon besoin caché derrière cet achat ?"
C’est certainement la partie la plus complexe de cette méthode. Car lutter contre la surconsommation, c’est aussi prendre conscience de si vous en avez envie car vous ne pouvez actuellement pas vous en passer, ou si l’envie disparaîtra plus tard - voire cinq minutes après - car vous voulez juste combler un manque. Comme l’expliquent les auteures, un achat peut parfois symboliser un problème plus personnel. Il en va donc de se demander si vous souhaitez un objet car vous êtes convaincu qu’il vous apportera quelque réconfort. Si c’est le cas, mieux vaut le laisser en magasin. Un objet n’a pas ce genre de pouvoirs magiques.

2. I comme Immédiat
"Ai-je besoin de cet objet immédiatement ?"
Ah, les achats compulsifs sont souvent guidés par le besoin irrémédiable d’acquérir un objet immédiatement, et la société capitaliste l’a bien compris ! Si elle agit à coups de promotions et autres réductions, prenez néanmoins quelques jours, voire quelques semaines pour considérer votre achat. Ainsi, vous serez potentiellement sûr de ne pas faire d’acte irréfléchi.

3. S comme Semblable
"N’ai-je pas déjà quelque chose de similaire à la maison et qui répond au même besoin ?"
Pourquoi acheter un deuxième four, lorsque celui de la maison fonctionne encore très bien ?

4. O comme Origine
"Comment cet objet a-t-il été fabriqué ? Ai-je envie de soutenir l’entreprise qui l’a financé ?"
Voilà la partie éthique et immanquable à cette méthode. Vous changerez votre manière de consommer dès lors que vous prendrez des décisions face à des mesures que vous ne tolérez pas. Prenez donc le temps de vous informer et de connaître les méthodes de fabrication des produits que vous envisagez d’acheter. Cela ne fera jamais de mal.

5. U comme Utile
"Cet objet va-t-il changer mon quotidien ? Comment faisais-je avant de l’avoir et puis-je continuer comme ça ?"
En d’autres termes : avez-vous réellement besoin de cet objet ou vous débrouilliez-vous déjà sans jusqu’à aujourd’hui ? 

Alors, prêts à changer votre manière de consommer ? 

J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque, paru aux Editions Eyrolles, 2017, 11,90€.

Écrit par Anne (08/01/2020)
Nombre de vues : 87

Articles de la même catégorie

Articles du même thème

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites et permettre de partager du contenu.