WWF

WWF

WWF
Pour une planète vivante

Le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund ou WWF) est une organisation non gouvernementale internationationale (ONGI) créée en 1961 en Suisse par 4 biologistes britanniques (Julian Huxley, Peter Markham Scott, Guy Mountfort et Max Nicholson) qui lutte pour la protection de l’environnement, la préservation des espèces, et le développement durable. Ce n’est pas une société protectrice des animaux comme la SPA mais bien une organisation de protection de la biodiversité et des écosystèmes au sens large. Rôle qui passe également par la promotion de la transition écologique (énergies renouvelables) et la réduction de l’empreinte écologique. C’est l’une des plus importantes associations au monde (plus de 100 pays à travers le monde, plus de 5 millions de donateurs, plus de 5000 salariés, 12 000 programmes depuis 1961).

Sa genèse

C’est après la lecture de trois des articles de Julian Huxley dans The Observer sur la faune africaine menacée que l’homme d’affaire Victor Stolan propose l’idée d’une collecte de fond pour les animaux en voie de disparition. Huxley met alors en contact Victor Stolan et Max Nicholson. Ce dernier réunit un ensemble d’expert pour créer le WWF.

Son fonctionnement

Le WWF travaille avec de nombreuses organisations (ONGs, gouvernements…) et est assez “proche” des entreprises. Contrairement à d’autres associations (comme GreenPeace), sa stratégie n’est pas toujours de lutter à contre courant face aux géants du capitalisme. L’organisation essaie plutôt de trouver des compromis et de changer les entreprises en essayant de comprendre au mieux leurs besoins et leurs fonctionnements. Même si elle s’oppose fermement à des projets dangereux pour l’environnement (comme l’exploitation de la Montagne d’or en Guyane par exemple), le WWF utilise souvent une stratégie ami-ami parfois contestée.

En effet les entreprises partenaires du WWF qui s’engagent à des pratiques plus durables peuvent quelquefois utiliser le logo de l’organisation. Cette utilisation peut notamment avoir comme conséquence de faire croire au consommateur qu’il est bien d’acheter un produit (qui a le logo) ou de s’affilier à une entreprise. Lorsqu’on voit un panda sur une publicité, on se dit que le WWF est d’accord avec cette entreprise et qu’on protège donc potentiellement l’environnement. Ce qui est faux, notamment pour la vente de produits, car en réalité il vaut mieux ne rien acheter du tout si on veut conserver la planète... Le partenariat peut donc servir d’argument de vente pour les entreprises.

Cependant, les entreprises qui utilisent le logo sont partenaires du WWF. Elles doivent donc respecter également leur part de contrat. Sans partenariats, elles ne mettraient pas en place de pratiques plus respectueuses de l’environnement. Elles ne sont pas forcées de réaliser ce partenariat non plus. La question est alors de savoir si il y a plus de bénéfices ou d’impact négatif…

D’autres problèmes sont également à noter dans le fonctionnement du WWF. Plusieurs présidents/directeurs sont (ou ont été) des partisans politiques et/ou des directeurs de multinationales. Le financement serait parfois opaque et des conflits d’intérêts peuvent survenir. De plus, des partenariats comme avec Carrefour, Lafarge, le Crédit Agricole ou Sea World ne semblent pas toujours équitables pour la planète.

Dans tous les cas, le WWF tient “l'une des premières places mondiales par le montant de ses engagements financiers dans les études scientifiques de diagnostic et les réalisations d'opérations de protection de la nature” et reste donc un acteur très important pour la protection de la biodiversité.

Les missions

Entre la surveillance de l'application des réglementations, les études scientifiques, la restauration d'espaces naturels dégradés, et la formation/éducation/sensibilisation de tout public à l'environnement, le WWF travaille sur de nombreux fronts.

Ces missions peuvent être réalisée par des salariés ou des bénévoles. Pour ce qui est des bénévoles, leurs missions consistent notamment à :

Le WWF est également à l'origine de la Climate Savers Computing Initiative (diminution de l’impact de l’informatique sur l’environnement), de l’Earth Hour (1 heure sans lumières), du NoBuildChallenge sur Fortnite (sensibilisation dans un jeu vidéo de shoot et de construction à ne pas couper les arbres) ou du concept de “Quartier Durable WWF”.

Pourquoi un panda ?

Le panda est choisi dès la création pour plusieurs raisons. Premièrement, il incarne la protection de la biodiversité (espèce en danger). Deuxièmement, il est mignon et apprécié de tous (oui c’est important pour un logo la mignonitude). Troisièmement, c’est un logo simple en deux couleurs (noir et blanc) qui est facilement reproductible et facilement imprimable (minimisation des coûts d'impression des tracts et affiches).

Conclusion

Malgré les nombreuses controverses, le WWF reste aujourd’hui un acteur majeur de la protection environnementale. L’argent qu’il procure est source de convoitise mais permet également de sauvegarder la biodiversité. Si vous souhaitez vous engager pour cette cause, vous pouvez devenir bénévole ou découvrir l’application WAG (petites astuces quotidiennes pour un comportement plus durable). Si vous voulez plutôt vous détendre sur votre canapé, vous pouvez regarder l’incroyable documentaire Our Planet du WWF sur Netflix (présenté par David Attenborough). Si vous avez des questions spécifiques ou que vous désirez joindre l’organisation, vous pouvez également consulter la FAQ.

Écrit par Maxou (20/05/2020)
Nombre de vues : 29

Articles du même thème

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites et permettre de partager du contenu.