Le Gorafi

Le Gorafi

Le Gorafi
Le meilleur de la presse parodique

Vous n’avez pas pu passer à côté. Depuis 2012, précisément depuis la campagne présidentielle qui opposait François Hollande à Nicolas Sarkozy, une équipe de fin satires se sont emparés des réseaux sociaux pour se moquer du monde des médias, et pas que : Le Gorafi

Anagramme de "Le Figaro", Le Gorafi est un site d’information parodique. Chaque jour, à l’image d’un média mainstream, les auteurs de la plateforme publient des articles en réaction à l’actualité… de manière décalée. Et c’est très drôle. Par exemple, en 2017, lors du discours en hologramme du candidat Jean-Luc Mélanchon, Le Gorafi titrait : "L’hologramme de Jean-Luc Mélenchon échappe à tout contrôle et sème la terreur dans Paris". Plus récemment, le média publiait un article nommé "Selon une étude, 75% des Français". Bref, on se marre bien. 

Le Gorafi est né sur Twitter à l’initiative de Sébastien Liebus, avant de devenir un blog puis le site tel qu’il existe aujourd’hui. D’après une interview du créateur parue dans Les Echos Start en 2019, ce dernier se serait inspiré du média parodique américain The Onion pour lancer son projet à grande échelle, avant d’être rejoint par l’humoriste Pablo Mira. Les deux hommes sont restés dans l’anonymat jusqu’en 2014, avant de dévoiler leur identité. 

Toutefois, ne croyez pas qu’on se bidonne toute la journée dans les rédactions du Gorafi. Dans cette même interview donné aux Echos, Sébastien Liebus a confié que l’ambiance était très sérieuse. "Parfois, les gens passent la tête dans notre bureau et s’attendent à voir des gens qui écrivent leurs articles en sautant sur un trampoline avec un nez rouge, explique-t-il. Ils pensent qu’on se fait des blagues à longueur de journée. Et bah non, on est très carrés. L’humour, c’est sérieux." Tout est géré au millimètre dans les bureaux du Gorafi. Le PDG et principal actionnaire le dit lui-même. : "on est un peu le BFMTV de la stupidité".

Une minutie saluée par les quelques 2 millions de visiteurs uniques par mois que revendique le site. Et parmi eux, tout de même, quelques uns qui continuent de croire que ces articles sont basés sur de vraies informations. De quoi créer des situations embarrassantes lorsqu’ils les relaient, et parfois ce sont même des médias. Pablo Mira avait répondu à une interview dans laquelle il reprenait les 5 articles qui avaient fait le plus réagir, alors on vous la partage, pour le plaisir. 

Écrit par Anne (16/03/2020)
Nombre de vues : 66

Articles de la même catégorie

Articles du même thème

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites et permettre de partager du contenu.